in

LOLLOL LoveLove OMGOMG

Euro 2020 : 2éme journée Groupe F : La Hongrie refroidit la France.

Les bleus dans la tourmente hongroise !

2021 06 19 FFF match France Hongrie

19 Juin 2021

La France, auteure d’une très grosse prestation lors de leur entrée dans la compétition face à l’Allemagne victoire 1 à 0  en terre bavaroise, a été refroidit ce samedi par de valeureux hongrois.

Sur leur terre, les Hongrois poussés par 60 000 supporteurs dans la « Puskas Arena » de Budapest (seul stade de la compétition à faire le plein durant cette Euro ). Les bleus soutenus par 5 700 gaulois.

2021 06 19 UEFA © loic Oudin

Largement favori lors de cette rencontre, tout le monde du foot attendait au tournant l’attaque française annoncée comme la meilleure du monde.

Le coach français, Didier Deschamps, n’avait effectué qu’un seul changement pour son onze de départ. Le 4-3-3, système fétiche du coach bleu, a été reconduit avec Lucas Digne en tant qu’arrière gauche à la place de Lucas Hernandez (surement préservé pour son genou, douloureux lors de la préparation). Le trio « magique » Mbappé Griezmann Benzema  sera scruté. Les Hongrois se présentaient en 5-3-2 pour affronter les champions du monde avec un bloc bas afin de forcer les bleus à être ingénieux pour percer le verrou rouge.

Didier Deschamps © AFP PHOTO – FRED DUFOUR

Dans une ambiance pesante mise par les supporters locaux et aussi avec la chaleur de plomb sur la capitale hongroise, 30°, durant cette après midi, les hongrois effectuaient un début de match parfait. Alliant pression collective , agressivité dans les contacts, engagement total des 11 joueurs, les champions du monde ne touchaient pas pied et étaient en retard et commettaient des fautes. Preuve en est l’avertissement reçu par le latéral droit français Benjamin Pavard, auteur de 2 fautes consécutives en moins d’une minute. Offrant ainsi un très bon coup franc aux hongrois sur le coté droit du but français.

Emmené par un très bon N’Golo Kanté, seul français dans le rythme, les bleus commencaient à prendre le tempo du match et la possession au bout de 10 min intense hongroise. Le début de domination française etait noté par la frappe croisé du droit de Karim Benzema à la 12e , 5 min plus tard Kylian MBappé croisait trop sa tête qui passait à coté du poteau gauche hongrois, sur un centre du nouveau titulaire Lucas Digne. Les Français mettaient la pression sur la cage hongroise qui pliait mais qui ne rompait pas.

Il fallait attendre la 30e minute après une domination stérile des Français pour voir le « trio magique » des bleus se mettre enfin en action. Après un décrochage de Griezmann, ce dernier lancait en profondeur Mbappé qui se jouait de la défense locale pour centrer pour Benzema qui loupait sa reprise et qui ne cadrait pas. Les bleus poussaient et les français obtennaient de plus en plus d’occasion mais toujours sans inquiéter le portier Hongrois. Les Hongrois tennaient dur comme fer devant leur public qui mettait une ambiance impressionnante en jouant parfaitement son rôle de 12e homme. Les bleus n’y arrivaient pas.

45e+2 , les hongrois surprennaient les champions du monde, suite à un oubli défensif de Pavard , qui n’était pas du tout dans son match, le « piston gauche » rouge tirait au premier poteau du capitaine et portier français Hugo Lloris. Les Hongrois assommaient un peu plus les bleus et ouvraient le score de ce match sur leur premier tir.

100% de réussite Hongroise.

La « Puskas Arena » était en feu nous avions pris 1000° sur les bords du Danube.

2021 06 19 UEFA © Loic Oudin

Monsieur Oliver, arbitre anglais de la rencontre, renvoyait les 22 acteurs aux vestiaires sur le score de 1 à 0 pour la Hongrie à la surprise générale.

Au retour des vestiaires les bleus reprennaient la possession du ballon et dominaient les locaux qui procéder en contre.

57e minute, premier changement pour la France avec la sortie de Rabiot , méconnaissable aujourd’hui contrairement au match d’ouverture contre les allemands, remplacé par Ousmane Dembélé. Ce changement offensif du coach français entrainait une réorganisation tactique . La France passait maintenant en 4-2-3-1 avec Dembélé à droite, Mbappé à gauche et Griezmann en soutien de Benzema.

Le nouvel entrant Ousmane Dembélé faisait une bonne entrée avec une grosse occasion sur son couloir droit après une passe de son partenaire de club (Barcelone) Griezmann. Sa frappe du droit heurtait le poteau du but hongrois. Les Bleus poussent……

65e , à la suite d’un corner hongrois le portier français relancait vite et loin pour Mbappé, qui profitait d’une erreur de communication de la défense hongroise. Le français provoquait et centrait fort devant le but, le ballon était mal dégagé par la défense rouge, le ballon revenait dans les pieds de Griezmann qui croisait sa frappe du gauche.

BUUUUTTTTTT pour la France.

2021 06 19 UEFA © Loic Oudin

Deuxième salve de changement pour les bleus : entrées de Giroud et Tolisso pour Benzema et Pogba. Didier Deschamps gardait son envie offensive avec des changements poste pour poste.

80e Occasion pour Mbappé sur une passe de Giroud qui frappait fort sur le Mur Gulasci ( nom donné par les supporteurs du Red Bull Leipzig à leur gardien hongrois).

L’intensité de la rencontre avait nettement diminué les Français monopolisaient le ballon mais sans trop de danger pour les valeureux Hongrois.

Dernier changement pour la France : Lemar remplacait Dembélé (blessé au genou droit).

Dans le temps additionnel les bleus essayaient d’obtenir une victoire à l’arraché, sur un dernier centre de l’entrant Lemar , Varane effectuait une tête qui passait à coté de la cage hongroise.

L’homme en noir (en bleu aujourd’hui), sifflait la fin  de la rencontre et libérait la « Puskas Arena » qui exultait…..

2021 06 19 UEFA © Loic Oudin

Les hongrois ont failli faire tomber les champions du monde.

Les bleus assez décevant aujourd’hui comptent 4 points dans cette phase de poule. Les Hongrois glanent leur premier point de la compétition et se donnent l’espoir de se qualifier pour la suite du tournoi contre les allemands. Les Français devront montrer un autre visage contre les champions d’Europe en titre , le Portugal, emmené par un Cristiano Ronaldo tout fraichement entré dans l’histoire de la compétition grâce à son doublé mis lors de la 1ere journée contre les hongrois (Victoire 3-0 du Portugal)

 

© Loic Oudin

Rocco Forte Hotels annonce l’ouverture de l’hôtel « Villa Igiea »

Eklo Bordeaux ouvre une Guinguette face à l’hôtel