in

Le Daim un film de Quentin Dupieux avec Jean Dujardin

Le Daim en salle le 19 juin avec Jean Dujardin

Le Daim, sortie nationale le 19 juin, le nouveau Film de Quentin Dupieux présenté à Cannes 2019,lors de la Quinzaine des Réalisateurs.

Synopsis :

Georges, 44 ans, et son blouson, 100% daim, ont un projet.

Pour en savoir plus voici ce que révèle Jean Dujardin sur l’interprétation du personnage Georges et sur le film :

Comment approche-t-on un personnage comme Georges ?
En ne jouant pas le scenario. Il était hors de question de faire un numéro d’actor studio sur la folie. Les américains le font très bien mais ce n’est pas le registre du cinéma de Quentin. Je le comprends Georges. Il y a un truc en lui, une solitude, une envie de tout foutre en l’air qui me touche personnellement. Georges lâche tout. Qui n’a pas rêvé de faire ça ? A partir du moment où j’ai compris ça, je me suis mis à jouer ce personnage le plus normalement possible. Des petits gestes, des regards, une façon d’être bien ancré dans le sol. Pour que ce personnage fonctionne, il faut qu’on y croie tout de suite. Il doit être très terrien. Je crois qu’il ne faut pas chercher à faire le malin dans un film de Quentin Dupieux. Faut juste être à sa place. Ca donne forcément quelque chose d’inattendu avec lui. Je ne m’étais pas rendu compte sur le tournage à quel point je suis à l’écran un double de Quentin. Je ne sais pas… C’est un truc étrange. La barbe, les gestes, la manière de parler… Je n’ai absolument pas cherché à l’imiter et lui-même ne m’a jamais dirigé dans cette direction. Mais on est obligé de reconnaître qu’à l’image ça produit un truc inquiétant.

Le Daim © Atelier-de-Production

C’est aussi votre premier film de genre et votre premier rôle de serial killer…
Ca, ça m’a éclaté ! J’avais déjà joué un personnage borderline dans Le Convoyeur (Nicolas Boukhrief, 2003) mais rien de comparable avec ce que m’a proposé Quentin. J’avais très envie depuis longtemps d’explorer ce genre de territoire. La folie, l’obsession, ça m’a toujours beaucoup attiré. J’aime la façon dont le film glisse du polar social vers quelque chose de complètement gore et bizarre. J’ai beaucoup pensé à Patrick Dewaere dans Série Noire (Alain Corneau, 1979). Les paysages, la France, l’ennui… Quentin s’est emparé de l’atmosphère de ce cinéma là et l’a emmené vers quelque chose de très personnel, très singulier

Le Daim © Atelier-de-Production

Distribution des Rôles :

Georges Jean Dujardin
Denise Adèle Haenel
Monsieur B Albert Delpy
L’enfant Pierre Gommé
Réceptionniste Laurent Nicolas
La voisine Coralie Russier
Cliente du bar Marie Bunel

Le Daim © Atelier-de-Production

Fiche Technique :

Scénario, Image, Montage Quentin Dupieux
Réalisation Quentin Dupieux
Direction artistique et décoration Joan Le Boru

Distribution :

DIAPHANA DISTRIBUTION

Qu'en pensez vous ?

1 point
Upvote Downvote

Une nouvelle monnaie numérique mondiale : Le Libra

9ème édition de La Moisson des Brasseurs du 21 au 23 juin 2019