in

CuteCute LoveLove

Actu : Le 4 Octobre la Nouvelle-Calédonie va décider de son avenir lors d’un 2éme référendum

Référendum : le NON doit l’emporter et conforter la place du territoire dans la République

2020 Nouvelle Calédonie Les Loyalistes

Le 4 Octobre 2020, pour la deuxième fois les électeurs de Nouvelle-Calédonie sont appelée aux urnes pour décider OUI ou NON à l’indépendance du territoire.

Après un premier référendum le 4 novembre 2018 par lequel les électeurs avaient largement choisit de rester Français un deuxième référendum va se dérouler dimanche prochain.

2020 Référendum Nouvelle Calédonie

Les implications de la consultation du 4 octobre 2020 :

Le 4 octobre prochain, les électeurs inscrits sur la liste électorale spéciale pour la consultation seront appelés aux urnes. La Nouvelle-Calédonie réalisera un engagement pris il y a plus de trente ans entre l’État et les forces politiques du territoire.

Dans la continuité des Accords de Matignon-Oudinot de 1988, conformément à l’Accord sur la Nouvelle-Calédonie signé à Nouméa le 5 mai 1998, une consultation sur l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté est en effet organisée. Elle fait suite à une première consultation, organisée le 4 novembre 2018, à laquelle 56,7 % des électeurs ont répondu NON et 43,3% des électeurs ont répondu OUI à la question posée.

Nouvelle Calédonie Référendum 2018 Résultats © Paul DEFOSSEUX – AFP

Dans le respect des textes en vigueur et à la demande de plus d’un tiers des membres du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, les électeurs calédoniens sont à nouveau appelés aux urnes le 4 octobre prochain.

Ils devront répondre par OUI ou par NON à la question arrêtée en Comité des signataires : « Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? ».

Cette échéance essentielle s’inscrit dans un long processus de paix et de dialogue qui a permis à la Nouvelle-Calédonie de surmonter les traumatismes de son histoire pour se tourner vers l’avenir.

Comme en 2018, l’État, garant de la sincérité et de la loyauté de la consultation, a mis en œuvre la méthode et les moyens nécessaires pour assurer la bonne organisation de ce référendum, en lien étroit avec le Comité des signataires, sous le contrôle du Conseil constitutionnel et du Conseil d’État et en répondant aux demandes permettant de parfaire cette organisation. Afin d’assurer la transparence du processus, l’Organisation des Nations unies est associée aux étapes essentielles de cette préparation.

Les conditions sont aujourd’hui réunies pour que les Calédoniennes et les Calédoniens se prononcent à nouveau et sereinement sur leur avenir.

Il appartient aux partis politiques de présenter leurs projets pour la Nouvelle-Calédonie. L’État, chargé d’organiser la consultation dans la plus stricte impartialité, ne participera pas à la campagne référendaire. Le résultat de la consultation référendaire constituera une décision à laquelle l’État se conformera et qui produira des effets juridiques dans le temps.

Conformément à l’Accord de Nouméa, le résultat de cette consultation s’appliquera globalement pour l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie.

2020 Nouvelle Calédonie Les Loyalistes

Nombre de partis politiques soutiennent le NON au référendum et les manifestations des loyalistes à travers le territoire sont le reflet de l’attachement à la France des habitants de ces terres lointaines, mais combien proche du cœur de tous les français.

Les Loyalistes de Nouvelle Calédonie

Actu Jeux Vidéo : Spider-Man change de visage sur Playstation 5

Actu voyages : découvrez les plus belles vues à table dans les « Six Senses Hôtels Resorts Spas »